Question supplémentaire?

Vous trouverez ci-dessous les réponses à des questions souvent posées Ou vous pouvez nous contacter directement dans notre filiale de Genève

Des mythes concernant l’entraînement

Connaissances sur les muscles , Tous les exercices

Mythe ou réalité? – Nous faisons table rase des mythes concernant l’entraînement

Mythe n° 1: plus on s’entraîne souvent, plus on gagne en puissance rapidement.
Faux. La musculature ne se développe pas pendant la musculation, mais pendant la phase de détente. Pour cela, le muscle doit être entraîné d’une manière si intensive que l’on n’arrête l’exercice que lorsqu’on ne peut plus l’exécuter entièrement et correctement. Le muscle a ensuite besoin d’au moins 48 heures de repos. Sans cette période de repos, il s’affaiblit. En fonction de l’intensité de l’entraînement (par exemple sur les appareils excentriques), la phase de repos est encore plus longue. Un entraînement par semaine suffit donc avec ces appareils.

Mythe n° 2: plus on entraîne ses muscles abdominaux, plus on perd son ventre rapidement.
Faux. Il est impossible d’éliminer de la graisse à un endroit précis. Les endroits où l’on stocke d’abord de la graisse puis où l’on en perd sont inscrits dans nos gènes. Mais la musculation raffermit les tissus inférieurs (forme le ventre) et aide à réduire la masse graisseuse totale en mangeant autant/moins. A ce moment-là, sus au gras!

Mythe n° 3: seuls les gros muscles sont puissants.
Faux. Un grimpeur qui semble mince et filiforme peut avoir autant de force qu’un lutteur qui paraît fort et robuste. La mesure dans laquelle le muscle grossit en prenant de la force est inscrite dans nos gènes.

Mythe n° 4: la musculation ne favorise pas la mobilité.
Faux. Au contraire. Les appareils d’Exersuisse permettent de réaliser les exercices d’une manière contrôlée en observant la plus grande ampleur de mouvement (individuelle) possible. Au quotidien, nous ne sollicitons en général que très peu notre musculature. La musculation santé telle que la propose Exersuisse entraîne donc davantage de mobilité.

Mythe n° 5: les courbatures prouvent que l’on progresse dans l’entraînement.
Non. Les courbatures n’ont pas à voir avec la progression, mais plutôt avec la situation d’entraînement. Elles apparaissent lorsque les muscles ne sont pas (encore) assez entraînés. Il s’agit de minuscules déchirures dans le tissu musculaire et elles guérissent rapidement dans la plupart des cas. De légères courbatures ne sont pas tragiques et peuvent être motivantes, car elles attestent que l’on s’est entraîné.

Exersuisse Magazine Mythe ou réalité
Les endroits où l’on stocke d’abord de la graisse puis où l’on en perd sont inscrits dans nos gènes.

Question supplémentaire?

Vous trouverez ci-dessous les réponses à des questions souvent posées Ou vous pouvez nous contacter directement dans notre filiale de Genève